web analytics
Listino:  
  • Recherche

Enragée! La BMW M2 Competition déploie la cavalerie 

Chew BMZ, ils auraient pu simplement l’appeler « Plus ». La M2 Competition a PLUS de puissance, un chassis avec PLUS de renforts, des freins PLUS performants. Et les PLUS ne sont pas fini

bmw-m2-competition-belgique-14

La M2 Competition n’était pas une légende qui se lit dans les livres d’enfants. Elle est bien réelle. Comme on se l’attendait, c’est une vraie boule de nerf. Une M2 au carré.

On commence directement par ce qui nous tient le plus à coeur, le moteur. Le six cylindres en ligne 3 litres biturbo atteint les 405 ch (+40 par rapport à la M2), ce qui lui permet d’accélérer de 0 à 100 km/h en 4,2 secondes avec la boite de vitesse 6 vitesse manuelle (0,1 seconde plus rapide que la M2 de base).

La vitesse de pointe est toujours limitée à 255 à l’heure, mais si tu optes pour le pack M Driver la vitesse grimpe à 285 km/h (275 km/h sur la M2 avec M Driver).



Selon les dires de BMW, le système de refroidissement du moteur a été repris de la M4 Competition. L’arbre moteur est maintenant forgé et ultra leger et l’allignement des cylindres rend possible un rupteur à 7.600 tours. Le système d’huile a été revu spécialement sur cette Competition et une pompe à huile supplémentaire a été placée afin que le moteur soit toujours en bonne santé même dans des virages où la force G est bien présente. Le nouveau pare choc avant avec des grilles plus ouvertes, très réussi esthétiquement, permet de véhiculer plus d’air au moteur.

Une nouvelle ligne d’échappement a été installée sur cette M2 Competition pour un son encore plus prenant. Avec ses quatre tubes en chrome noir, la ligne a des valves à contrôl électronique qui s’ouvrent et se ferment pour moduler le son selon le mode de conduite sélectionné.

bmw-m2-competition-belgique-25

Passons à un autre genre de modifs. La M2 Competition bénéficie de la même structure avant qu’on trouve dans les M3/M4, c’est-à-dire en fibre de carbone, et pèse seulement 1,5 kg pour améliorer la précision du volant. Toujours pour une raison de handling, la structure arrière avec les axes en aluminium a aussi été reprise par les M3/M4 et la direction électro-mécanique a été revue.

A l’arrière, le différentiel Active M peut régler son effet bloquant selon la situation de conduite: un moteur électrique peut bloquer le différentiel en 150 millisecondes. Le contrôl de stabilité a été revu lui aussi pour la M2 Competition, comme sur les autres véhicules de la gamme M, et est dotée du mode M Dynamic pour des « drift contrôlés et modérés. » C’est bon ça!

Niveau freinage, on a des freins bien plus imposants avec des disques avant de 6 pistons et des disques arrières à 4 pistons cachés derrières des jantes de 19 pouces forgées couvertes par des pneus 245/35 R19.

bmw-m2-competition-belgique-32

La nouveauté principale à l’intérieur est l’ajour des boutons M1 et M2 sur le volant. Comme déjà vu sur la M4 Competition, ils permettent au conducteur de choisir son mode de conduite et le sélectionner très facilement. Des inserts en bleu ou rouge sont offerts sur les sièges baquets M Sport et le bouton d’allumage du moteur est désormais rouge car « il souligne l’héritage motorsport de la voiture. » Des logos M2 sont présents sur les sièges et ils s’illuminent la nuit. WOW!

Niveau équippement, la M2 Competition a droit à des radars de recul et offre une gamme abbondante de systèmes de sécurité.



Le look est on ne peut plus sportif. Les passionnés que nous sommes n’auront pas de mal à reconnaitre la M2 Competition: bien grassouillette, un beau postérieur et un logo qui rappelle le nom de ce petit monstre.

La nouvelle BMW M2 Competition sera disponible à partir de cet été en tant que remplacente de la M2 de base. Le prix n’a pas encore été communiqué, mais nul doute qu’il sera supérieur de quelques milliers d’euros par rapport à la M2.

Tu as aimé cet article? Tu pourrais aussi aimer…

Ajoute un commentaire