web analytics
Listino:  
  • Recherche

Ferrari 250 GTO: le recensement complet 

Passionnés de Ferrari et de la mythique 250 GTO? Supercar Team a décidé de réaliser un recensement dans lequel tu trouveras toutes les GTO classifiées chronologiquement avec leur numéro de série, leur histoire et autres curiosités

Tourauto12d3 1562c

La 250 GTO a toujours fasciné le monde des autos et ce non seulement parce que il s’agit d’une des voitures qui vaut le plus, mais aussi pour son charme indiscutable qui a fait d’elle la référence quand on parle de classiques.

Bien plus qu’une voiture sportive homologuée pour la route, la GTO est souvent représentée comme une auto de course avec la plaque d’immatriculation. Sous con capot se cache un douze cylindre Colombo Tipo 168/62 3,0 litres d’une puissance  s’approchant des 300 ch.

Comme beaucoup de passionnés qui nous suivent sauront déjà, la GTO a été produite entre 1962 et 1964 en seulement 36 unités: 33 produites entre 1962 et 1963 et les trois derniers exemplaires en 1964. Te voici la liste complète des exemplaires classés par ordre de production.

1. #3223 GT

Cavallino 2012

Il s’agit de la première GTO à avoir été produite. Présenté pendant la conférence de presse du 24 février 1962, elle n’a pas de spoiler arrière. Ferrari l’avait utilisée pour les essais de développement avant de la vendre en juin d’après à Luigi Chinetti Motors. Elle couru seulement en Amérique, entre autre à deux éditions des 12 Heures de Sebring. Lary Perkins et William Eve étaient arrivés troisièmes sur le podium durant l’édition 1964.

2. #3387 GT

3387GT-16

Cette GTO avait été testée par Ferrari sur le circuit de Monza début mars 1962 avant d’être envoyée aux USA pour les 12 Heures de Sebring du 24 mars. Phil Hill et Olivier Gendebien eurent la tâche de faire débuter la GTO dans le monde des courses. Résultat: deuxième place dans le classement général et premiers dans leur catégorie.

3. #3413 GT

3413GT-12

Après avoir servi de prototype durant la Targa Florio de 1962, cette GTO avait été vendue au gentleman driver italien Edoardo Lualdi, lequel remporta de nombreuses courses, entre autre le titre de champion d’Italie dans sa catégorie. A la fin de 1963, l’auto eu droit à une restauration niveau carrosserie par Scaglietti en version 1964.

4. #3445 GT

3445GT-07

Cet exemplaire fu l’objet du premier essai sur route d’une Ferrari 250 GTO pour la presse. Le monsieur Conti, propriétaire de la revue Autosprint et de la GTO, vendit sa Rouge au Conte Volpi et à la Scueria Serenissima. Au milieu de l’année 1963, le suédois Ulf Norinder l’acheta et la fit changer de couleur en bleu à bande jaune. En 1965, la GTO reçu une carrosserie très élégante de la part de Drogo. Après avoir subi un accident en 1976, elle a retrouvé aujourd’hui une carrosserie plus conventionnelle.

5. #3451 GT

3451GT-09

C’est avec cet exemplaire que Ferrari obtenu son premier succès dans le championnat d’Europe des constructeurs durant la Targa Florio 1962, où Giorgio Scarlatti et Pietro Ferraro, propriétaire de l’auto, gagnèrent la Division III de la catégorie GT et arrivèrent à la quatrième place du classement général. A ce temps là, cette GTO était de couleur marron avec toit blanc et portait le numéro 86. Elle connu ensuite une longue carrière en France entre les mains de Guy Rivillon.

6. #3505 GT

3505GT-13

Il s’agit de la première GTO avec conduite à droite. La couleur est un vert pomme et l’auto était destinée à Stirling Moss et UDT-Laystall. Ensuite elle fut pilotée par Innes Ireland qui la fit triompher durant le Tourist Trophy de Goodwood, le 18 août 1962.

7. #3527 GT

3527GT-02

Cette GTO fut vendue en Autriche en mai 1962, mais après quelque mois elle fut rachetée par Jacques Swaters et par le Garage Francorchamps. Lucien Bianchi en pris possession et la fit courir au Tour de France de 1962 où il finit en septième position. L’auto continua sa carrière dans le monde des courses avec le suisse Armand Boller.

8. #3589 GT

3589GT-01

Elle débuta sa carrière dans les compétitions avec succès en Angleterre entre les mains de Mike Parkes pour le colonel Ronnie Hoare. Elle partit ensuite aux USA où elle eu la troisième place dans sa catégorie avec Richie Ginther et Innes Ireland aux 12 Heures de Sebring de 1963. L’auto fu ensuite donnée en 1964 à la Victoria High School du Texas pour que des étudiants en mécanique s’y exercent.

9. #3607 GT

3607GT-08

Cette GTO commença sa carrière dans le monde des courses en Italie. En 1964, elle courra au Tour de France avec Philippe de Montaigu et Claude Dubois, classés troisièmes dans leur catégorie. Annie Soisbault remporta la victoire durant le Grand Prix de Paris en 1965. La voiture passa dans les mains des plus grands collectionneurs Ferrari comme Pierre Bardinon et ensuite Jess Pourret.

10. #3757 GT

3757GT-05 Nick Mason

Léon Dernier et la scuderia Francorchamps eurent cette GTO pour les 24 Heures du Mans en 1962. Dernier et Beurlys se positionnèrent troisièmes dans le classement. Gérard Langlois van Ophem et Robert Darville eurent les mêmes résultats durant le Tour de France qui eu lieu trois mois après. L’auto passa ensuite entre les mains de Guy Hansz qui participa à des courses organisées en Belgique. Depuis 1978, Nick Mason des Pink Floyd possède cet exemplaire.

11. #3769 GT

3769GT-01

Encore une GTO livrée pour les 24 Heures du Mans édition 1962 au français Fernand Tavano avec André Simon qui, toutefois, abandonnèrent. Tavano participa ensuite à de nombreux rally et autres courses. Il abandonna au Tour de France, mais arriva premier au Rallye de Cognar 1962. L’année d’après, il s’imposa au Rallye de Picardie et se classa troisième au Mont Ventoux. A partir de 1964, l’auto fut pilotée par Silvain Garant, un autre gentleman driver. Il eu la troisième place du podium au Coupes du Salon à Montlhery en 1964 et 1965.

12. #3647 GT

3647GT-04

Voici une autre GTO du colonel Ronnie Hoare. Elle fu ensuite donnée au pilote John Surtees qui collectionna les succès comme par exemple à Mallory Park, Snetterton et Brands Hatch en 1962. Cette GTO a eu un seul propriétaire depuis 1967, l’américain James McNeil.

13. #3705 GT

3705GT-04

Destinée au pilote français Jean Guichet, cette GTO arriva en deuxième place au classement général et première dans sa catégorie aux 24 Heures du Mans 1962, troisième aux Trophées d’Auvergne et elle participa ensuite au Tour de France. En 1963, elle fu concédée à Egidio Nicolosi qui la conduisit à la Targa Florio, Coppa Inter Europa à Monza et se plaça en quatrième position à Trieste Opicina.

14. #3809 GT

3809GT-01

Cette GTO a connu seulement des pilotes suisses: Kalman von Csazy en 1962 et 1963 et ensuite Pierre Sudan en 1964. Von Csazy débuta avec une victoire au Grand Prix de la Solitude GT 1962 suivie par deux autres premières places au Grand Prix d’Allemagne GT au Nürburgring en août et puis au Grand Prix du Tyrol en octobre. En 1963, elle s’adjugea le Coppa Amag à Monza. A propos de Sudan, il gagna de nombreuses courses: St-Ursanna, Sierra-Montana et Freiburg-Schauinsland. Actuellement, l’allemand Harmut Ibing est un des propriétaires de GTO le plus fidèle vu qu’il conserve son exemplaire depuis 1976.

15. #3729 GT

3729GT-09

Cette GTO couru exclusivement en Angleterre. Deuxième avec Graham Hill au Tourist Trophy de Goodwood 1962, première dans sa catégorie au Brands Hatch en août 1963 avec Jack Sears et puis deuxième avec Mike Parkes au Tourist Trophy de Goodwood 1963. En fin septembre 1963, Sears arriva deuxième dans sa catégorie des 3 Heures de Snetterton. En 1970, Sears lui même acheta cette GTO.

16. #3767 GT

3767GT-01

Cette GTO fut destinée au pilote David Piper. Sa couleur? Un vert BP. Ce modèle couru un peu partout: 1962: Goodwood (5°), Tour de France (4°), 6 Heures de Kyalami (1°) et Grand Prix de l’Angola (3°). 1963: Daytona Continental (5°), 12 Heures de Sebring (5°) e les 1.000 km du Nürburgring (3°).

17. #3851 GT

3851GT-04

Cet exemplaire se classa à la deuxième place du Tour de France de 1962 quelques jours après sa livraison aux pilotes Henri Oreiller e Jo Schlesser. Après sa course aux Coupes du Salon, Oreiller perdit la vie après avoir percuté l’édifice de la tour de contrôle. L’auto fut reconstruite à Maranello et vendue à Paolo Colombo en 1963, ensuite à Ernesto Prinoth en 1964: les deux eurent de nombreux succès en Italie. Fabrizio Violati l’acheta en 1965 et cette GTO fait toujours partie aujourd’hui de la collection Maranello Rosso Collezione de Saint Marin.

18. #4091 GT

4091GT-11

Cette voiture fut livrée en novembre 1962 à Sergio Bettoia. Fin 1963, alors qu’elle appartenait à la Scuderia San Ambreus, la GTO reçu une nouvelle carrosserie style 1964. Eduardo Lualdi et ensuite Clemente Ravetto prirent le volant de cet exemplaire et participèrent à de nombreuses courses en Italie.

19. #4115 GT

4115GT-03

Il s’agit de la seule GTO vendue neuve en Allemagne, pays dans lequel la carrière de cet exemplaire atteint le top de sa forme. En 1963, Herman Cordes participa a de nombreuses courses, entre autre aux essais GT à l’Avus et l’Eifel. L’année d’après, Manfred Ramminger arriva cinquième dans sa catégorie aux 1.000 km du Nürburgring et deuxième à la course GT de l’Avus. Enfin, en 1965, Werner Linderman se plaça deuxième dans sa catégorie aux 1.000 km du Nürburgring.

20. #3869 GT

3869GT-01

Il s’agit de la GTO exposée au Maranello Concessionaires au Salon de Londre 1062. Elle débuta sa carrière dans le monde des course l’année d’après pour finir ensuite dans les mains de Ron Fry et puis Karl Richardson dans les essais en Angleterre. Cette GTO fit partie pour une décennie de la collection du suisse Albert Obrist.

21. #3943 GT

3943GT-09

C’est le gentleman driver Pierre Noblet qui acheta cette GTO. Il obtenu de beaux résultas en 1963: victoire absolue aux 6 Heures de Dakar, deuxième place aux 500 km de Spa et encore deuxième place aux 1.000 km du Nürburgring, tandis qu’il arriva premier en GT. L’auto fut ensuite vendue à Robert Neyret qui l’utilisa principalement dans des rally.

22. #4153 GT

4153GT-02

Cette GTO fut la première à être produite et livrée en 1963. Pierre Dumay, ainsi que Léon Dernier, eu la quatrième place aux 24 Heures du Mans. Avec les couleurs de la scuderia Francorchamps, cette GTO gagna le Tour de France en 1964 avec Lucien Bianchi et Georges Berger. Cette GTO couru principalement en Europe: 500 km de Spa, 1.000 km du Nürburgring, 1.000 km de Paris, Mont Ventoux et les 12 Heures de Reims.

23. #3909 GT

3909GT-02

Cette GTO fut livrée en septembre 1962 au suisse Edgar Berney. Le mois d’après, il arriva premier dans sa catégorie aux Coupes du Salon à Montlhéry. En mai 1963, il termina troisième aux 500 km de Spa. Le français Claude Bourillot acheta l’auto et débuta avec une victoire au Rally de Bourgogne en 1964. Trois semaines après, il atteint la troisième place à la Targa Florio. Cette GTO fit encore une fois parler d’elle en 1989 quand elle quitta l’Angleterre pour le Japon à un prix de 10 millions de sterlines.

24. #3987 GT

3987GT-02

Voici une GTO vendue à Luigi Chinetti pour les 1.000 km de Paris en 1962. Pedro et Ricardo Rodriguez furent victorieux. L’auto fut ensuite vendue à John Mecom qui eu un grand patrimoine grâce au pétrole et la fit peindre en bleu métal avec bande blanche, les couleurs du Mecom Racing Team. L’auto fut pilotée par Roger Penske, Augie Pabst et Richie Ginther jusqu’en 1964. Le couple Penske-Pabst remporta la 12 Heures de Sebring 1963. Aujourd’huim cette GTO appartient à Ralph Lauren.

25. #4219 GT

4219GT-05

Il s’agit d’une des GTO avec le moins d’histoires de courses. Envoyée aux USA, elle remporta les 3 Heures de Daytona Continental 1963 avec Pedro Rodriguez et ensuite elle termina treizième aux 12 Heures de Sebring pilotée par Jo Bonnier et John Cannon. Repeinte en blanc avec bande bleue, la GTO fut vendue à Bev Spencer et remporta la deuxième place à Laguna Seca avec Frank Crane en juin. Quand George Dyer Sr. acheta cette auto, il voulu que sa GTO soit peinte en un bleu profond, ce qui est le cas jusqu’à présent.

26. #4293 GT

4293GT-05

Il s’agit d’une autre GTO passée entre les mains de Jacques Swaters. Willy Mairesse fut le pilote pour les 500 km de Spa en mai 1963 et remporta la course. L’auto fu envoyée ensuite au Mans pour les 24 Heures et le couple Jean Blaton-Gérard Langlois van Ophem gravirent la deuxième place du podium et la première dans leur catégorie. A Zolder, une semaine après, Blaton remporta le Grand Prix. Swaters vendit l’auto aux USA.

27. #4399 GT

4399GT-03

Graham Hill remporta le Tourist Trophy de Goodwood 1963 avec cette GTO. Trois semaines plus tard, Mike Parkes termina deuxième et premier dans sa catégorie aux 3 Heures de Snetterton. La GTO du colonel Ronnie Hoare reçu en fin de saison une nouvelle carrosserie style 1964. Et les succès ne se terminent pas ici. Graham Hill remporta aussi l’International Trophy à Silverstone et Parkes les 500 km de Spa 1964. Ireland et Maggs furent sixièmes aux 24 Heures du Mans. Parkes et Scarfiotti se distinguèrent dans leur catégorie avec la première place aux 12 Heures de Reims. Après une carrière dans le monde des courses, cette GTO fu réadaptée pour une utilisation sur route.

28. #4491 GT

4491GT-01

Il s’agit ici de la deuxième GTO de David Piper. Ce dernier lui dédia de nombreuses modifications pour plus de prestations: pare brise revu, toit plus bas et angle du spoiler arrière modifié. Cette GTO a retrouvé aujourd’hui sa configuration authentique. Elle peut vanter une belle histoire dans le monde des courses et fut récompensée aux 9 Heures de Kyalami 1963 grâce à la victoire obtenue par Piper et Maggs.

29. #4675 GT

4675GT-05

Après seulement quelque mois dans le mondes des compétitions, cette GTO subi un accident au Tour de France 1963 et retourna à l’usine de Maranello pour recevoir une nouvelle carrosserie style 1964. Elle apparu pour la première fois dans cette configuration à la Targa Florio 1964. Elle continua ensuite sa carrière racing en Italia avec Odone Sigala et puis avec Vincenzo Nember.

30. #4713 GT

4713GT-02

Cette GTO est très spéciale car il s’agit de l’unique GTO produite avec carrosserie style 330 LM. Livrée en juin 1963 à Luigi Chinetti, elle participa aux 24 Heures Le Mans avec Masten Gregory et David Piper, tous deux remportèrent la troisième place dans leur catégori. L’année d’après, cette GTO termina à la troisième place des 2.000 km de Daytona en février et ensuite deuxième dans sa catégorie aux 12 Heures de Sebring avec son nouveau propriétaire Bob Grossman. Cette GTO se trouve toujours aux States.

31. #4757 GT

4757GT-03

Après l’abandon aux 24 Heures du Mans 1963, cette GTO participa à de nombreuses courses dans les mains du pilote Carlo Maria Abate. Il fut victorieux à Cesena-Sestrière, Freiburg-Schauinsland et Ollonvillars. Xavier Boulanger pilota l’auto en 1964 avec le même succès en Belgique: de nouvelles victoires pour cette GTO à Herbeumont, Bomerée et Namur.

32. #5095 GT

5095GT-01

Endommagée lors de nombreuses sorties de route, cette GTO se classa deuxième au Tour de France 1963 avec Lucien Bianchi et Carlo Maria Abate. Réparée à l’usine Maranello, l’auto fut ensuite vendue à l’Automobile Club de l’Ouest et pilotée par Fernand Tavano. En 1967, Pierre Bardinon acheta cette GTO qu’il conserva jusqu’en 1997.

33. #5111 GT

5111GT-04

Voici la 33ème et dernière GTO version 1962. Livrée dans la deuxième moitié de 1963, sa carrière fut brève, mais pas pour autant privée de succès. Jean Guichet et José Behra lui ont offert une première victoire au Tour de France 1963. Guichet termina deuxième et premier dans sa catégorie aux Coupes du Salon de Montlhéry un mois après. Guichet, avec le prince Michel de Bourdon Parme, se classa deuxième au Tour de France 1964.

34. #5571 GT

5571GT-05

C’est la première GTO livrée avec carrosserie de 1964 à Luigi Chinetti. Après une victoire aux 2.000 km de Daytona 1964, cette GTO remporta la première position dans sa catégorie aux 12 Heures de Sebring pilotée par David Piper, Pedro Rodriguez et Mike Geronimo III. Ces succès furent suivi par un abandon aux 24 Heures du Mans avant de participer à la Nassau Speed Week en décembre.

35. #5573 GT

5573GT-11

La deuxième GTO/64 participa aux 1.000 km du Nürburgring 1964 en franchissant la ligne d’arrivée en deuxième position, avant d’être cédée à Luigi Chinetti pour les 24 Heures du Mans. Esuite, Pedro Rodriguez et Jo Schlesser prirent la deuxième place aux 1.000 km de Paris. L’auto fut vendue après à Bob Grossman. Depuis 1972, cette GTO fait partie de la collection de Pierre Bardinon.

36. #5575 GT

5575-01

Il s’agit de la troisième GTO de 1964 et la dernière. Cet exemplaire fut piloté par une dame au Tour de France 1964 et l’heureux propriétaire est actuellement Carlos Hank.

Si tratta della terza GTO del 1964 e l’ultima. Questo esemplare venne pilotato da una donna al Tour de France 1964 ed è ora in possesso di Carlos Hank.

 

Remerciements images:
Arthomobiles
0-100.it
Keith Bluemel
Conceptcarz.com
Autoconsult.eu
Bjoern Schmidt
Ferrariphoto.net

Tu as aimé cet article? Tu pourrais aussi aimer…

Ajoute un commentaire