web analytics
Listino:  
  • Recherche

La Bugatti Divo est une véritable… diva ! 

La star de Pebble Beach, c’est elle: la Bugatti Divo. Sortie tout droit du futur, la hypercar rend presque inoffensive la soeurette, la Chiron

La Bugatti Divo est enfin là ! Ce n’est pas un secret que les ingénieurs Bugatti étaient en train de chercher une solution pour améliorer ultérieurement la maniabilité de la Chiron et à ce niveau là, la Divo est un succès. Les designers ont travaillé sur tous les aspects extérieurs de l’auto, en créant une architecture totalement nouvelle pour la face avant qui garde sa traditionnelle grille Bugatti, tout en réduisant la zone sectionnelle de la Divo. Cette nouvelle forme redirige les feux avant vers une orientation verticale, avec des ajouts de prises d’air qui améliorent le flux de l’air pour le refroidissement. Et comment ne pas mentionner l’imposant spoiler qui est partie intégrante du nouveau pack aéro de cette Divo.

Les nouveautés se poursuivent jusqu’au toit qui a été façonné de manière à former une prise d’air NACA afin de mieux rediriger l’air vers le surpuissant W16. Un nouveau spoiler actif est positionné à l’arrière – plus large de 23% par rapport à l’aile de la Chiron – qui a aussi une fonction de frein aérodynamique. Un nouveau diffuseur aide la Divo à se maintenir collée au sol grâce à une forge G latérale de 1.6. Toutes ces nouveautés aérodynamiques contribuent à ajouter 90 kg d’appui en plus par rapport à la Chiron, tout en apportant plus de refroidissement niveau moteur et freins. Pas mal, hein?

Et c’est pas fini. La Bugatti Divo est aussi plus légère. La marque de Molsheim s’est occupée de retirer pas mal de panneaux insonorisants et d’ajouter un cache intercooler en fibre de carbone, ainsi que des jantes plus légères. La plupart des compartiments intérieurs ont été enlevés et une radio plus simple remplace le modèle d’origine. Malgré toutes ces modifis, la perte de poids n’est néanmoins pas un véritable tour de force: 1.961 kg (-35 kg par rapport à la Chiron). Mais comme on dit, il n’y a pas de petites économies.

Parlons perfs. Grâce à son W16 biturbo de 1.500 ch resté inchangé par rapport à celui de la Chiron, la Divo a été capable de parcourir un tour complet sur le circuit de Nardo’ 8 secondes en moins que sa petite soeur. Sa vitesse maxi? 380 km/h. Et oui, on est loin des 420 à l’heure promis par la Chiron (vitesse limitée électroniquement mais qui peut être débloquée jusqu’à 482 km/), mais le pack aéro retravaillé qui privilégie sa maniabilité a eu raison de la top speed.

Et maintenant, le moment que tu attendais. Comme tu le sauras, la Bugatti Divo est chère, très chère. Il te faudra non moins de 5 millions d’euros pour en avoir une. Ce qui est triste dans tout ça, c’est que même si tu as les possibilités économiques pour te l’offrir, les 40 exemplaires ont déjà tous trouvé preneurs. A moins que tu ne sois un des 40 privilégiés…

Dans ce cas, n’hésite pas à nous contacter pour organiser quelque chose de sympa à:

umberto@supercarteam.com

On ne sait jamais…



Tu as aimé cet article? Tu pourrais aussi aimer…

Ajoute un commentaire