web analytics
Listino:  
  • Recherche

Mercedes A 45 AMG: notre essai 

Une compacte sportive peut encore surprendre avec des perfs superlatives? Si tu as encore quelques doutes, la réponse est: Mercedes A 45 AMG

mercedes-a-45-amg-prova-su-strada-12

Avec la nouvelle Classe A, Mercedes a révolutionné sa petite citadine en une compacte tout feu tout flamme: voilà pourquoi cette génération avait besoin d’une variante AMG pour montrer à la concurrence que, outre ses supercars, la division sportive de Affalterbach est capable d’extraire le meilleur de ses modèles d’entrée de gamme.

La nouvelle Etoile à trois branches arrivera à s’imposer dans le segment des hot hatch dominé jusqu’à présent par les Audi RS3 Sportback et BMW M135i?

C’est quoi?

La A 45 AMG est la première compacte super sportive de Meredes lancée après la présentation de la nouvelle Classe A. Bien sûr, avec cette dernière, AMG n’a pas grand chose à voir et on le comprend directement en observant son look musclé: nouveaux pare-chocs plus imposants, ligne avec quatre sorties, jantes au design unique, flancs élargis et le reste que nous allons parcourir plus loin.

Même l’intérieur a été pensé pour une utilisation sportive avec des sièges racing au superbe maintient, le volant bien compact et l’assise abaissée me fait penser d’être assis à bord d’une vraie supercar.

Fiche technique

Même chose en dessus du capot: oublie tout ce dont tu savais à propos de la Classe A (même en version A 250 de 210 ch). La nouvelle A 45 est alimentée par un puissant quatre cylindres 2 litres turbo développant un couple maxi de 450 Nm dispo entre 2.250 et 5.000 tours et une puissance de 360 ch à 6.000 tours. Comme dans chaque Mercedes, la vitesse maxi est évidemment limitée à 250 km/h (bien que lors de certains tests la vitesse de 260 à l’heure a été touchée), tandis que le 0-100 est pulvérisé en 4,6 secondes seulement. A titre de comparaison, il s’agit du même temps qu’emploie une BMW M5 E60!

Puissance à part, le 0-100 de cet ordre a été possible aussi grâce à la traction intégrale 4MATIC qui permet d’envoyer les 360 ch aux quatre roues via la boite AMG Speedshift MCT à double embrayage 7 vitesses.

Comment ça roule?

Il s’agit de la première AMG que j’essaie et je dois dire que les comparaisons avec d’autres modèles de la gamme d’Affalterbach, je ne pourrai tout simplement pas en faire.

La première impression que j’ai à bord de la A 45 est l’assise fort basse. Un aspect positif sur une auto sportive, mais étant donné que je ne suis pas un géant je suis obligé de donner quelques coups de lève (dans la partie inférieure gauche du siège) pour pouvoir voir quelque chose derrière le parebrise. Maintenant c’est tip top!

Le son du 4 cylindres turbo est vraiment un régal et il te fait comprendre que, bien que la base soit une Classe A, cette AMG a la sportivité dans le sang.

Le parcours de mon essai se divise en deux parties: ville et montagne. Je me familiarise d’abord avec la baby-AMG et puis on passe aux choses sérieuses sur les routes montagneuses de la Toscane (Italie). Quoi demander de plus? Un temps infini, mais ne demandons quand même pas trop!

J’engage le mode Normal (l’idéal pour une conduite quotidienne) ainsi que la fonction automatique de la boite AMG Speedshift DCT double embrayage à 7 vitesses pour voir comment l’AMG se comporte a vitesse tranquille. Incroyable mais vrai: même avec ses 360 ch, la A 45 se comporte comme une vraie city car. Il me semble que avec ce mode citadine la baby AMG ait 200 ch en moins! Ce doute s’efface directement lorsque je vois au loin une belle ligne droite bien dégagée et j’accélère plus décidé que jamais: le Speedshift – d’abord en sixième à 60 km/h – rétrograde de deux rapports en un temps record et je suis collé au siège! Je relache l’accélérateur et me revoilà pépère en 6ème. Unglaublich (incroyable, en allemand)!

Je me dirige dans un rond point en mode relax et une fois trouvée la sortie, j’accélère à fond: la A 45 ne se décompose pas une seconde et suit ma trajectoire comme un train suit sa route sur ses rails. Ce comportement est dû principalement à la traction intégrale 4Matic optimale et aux pneus 235/40 R18 (les 235/35 R19 sont dispo en option).

Maintenant que je me suis rendu compte de combien soit exceptionnelle la traction de ce très méchant 4 cylindres, le moment est venu pour moi de tester la super Etoile sur une ligne droite pour vérifier si le 0-100 annoncé de 4,6 secondes me laisse vraiment bouché bée. Et en avant avec le Race Start (le Launch control dans le language Mercedes-AMG) en mettant la boite en auto, le pied gauche sur le frein et le droit sur l’accélérateur. Le rupteur reste sur les 4.500 tours et attend juste que je relache le pied de l’accélérateur, ce que je fais et… je suis déjà collé au siège! La AMG fait tout toute seule comme une grande: elle change d’un rapport à un autre jusqu’à 6.000 tours et atteint les 100 à l’heure en un rien. Je ne sais pas si elle y arrive en 4,6 secondes parce que je n’avais pas le chrono à la main, mais je suis confiant.

Je me dirige maintenant vers les routes de montagne de Toscane pour voir si cette nouvelle A 45 n’est pas juste une bête de puissance sans âme. Maintenant que j’ai compris que le Speedshift me suit fidèlement en mode auto, je change la situation: boite manuelle et config Sport. Une conduite bien plus amusante.

On monte an altitude, les virages se font toujours plus présents: je vais bien m’amuser! Je ressentais déjà la vitesse avant, mais maintenant dans les virages elle est toujours plus présente et le fait que ce soit moi qui change les vitesses me responsabilise ultérieurement: l’adrénaline augmente toujours plus. Je n’aurais jamais pensé une chose pareille, mais cette AMG est vraiment fun! Malgré son ADN de voiture technologique, j’ai l’impression de conduire une voiture sportive old school qui, oui, est docile en ville, mais qu’il faut traiter avec respect quand on la pousse à ses limites, autrement elle te fera descendre de la montagne d’une manière plus directe (se tu vois ce que je veux dire…)

Et puis ce son – surtout quand je rétrograde – je m’en lasse J.A.M.A.I.S. Par rapport à d’autres super sportives, la boite à double embrayage en mode manuel et config Sport demande plus d’attention: quand tu arrives à la ligne rouge et que tu oublies de passer au rapport suivant, la A 45 ne passe pas automatiquement au rapport suivant comme le feraient d’autres sportives. Avec la AMG en manuel, pas de place à l’erreur: si tu ne changes pas de vitesse, elle ne le fera pas pour toi. Du style: « T’as voulu le manuel? Maintenant tu te débrouilles. » Un aspect qui m’a beaucoup plus: ça veut dire que même sur une auto de dernière génération il y a toujours la possibilité d’avoir le contrôle total de la voiture, sans qu’un petit ordinateur s’occupe de choisir à ta place. Au cout de fondre le moteur.

Après cette pseudo spéciale de rally (je l’admets, pour un instant je me suis un peu cru Loeb), je refais la même route – doucement cette fois pour faire reposer le turbo – en descendant par les collines pour ramener cette AMG spéciale à Mercedes.

Que dire? Je n’aurais jamais pensé que une Classe A aurait pu me faire changer d’idée et changer la conception que j’ai des sportives: la A 45 AMG est une vraie mini supercar. Et étant donné que c’est la petite dernière de ce segment pour voler des clients à la concurrence, Mercedes ne pouvait pas faire mieux.

Quali sono le sue rivali?

Come detto prima, le concorrenti principali della tedesca di Stoccarda sono le Audi RS3 Sportback e BMW M135i. Anche se abbiamo di fronte auto con potenze pressoché simili (360 cv per la AMG, 340 per la RS3 e 320 per la M), il feeling di guida e la sensazione di completezza che la Stella è in grado di trasmettere è impareggiabile. L’Audi si dimostra più una sportiva « clinica » e fredda, mentre la BMW ha quel pizzico di follia in più che però la rende più ballerina in situazioni critiche. La A 45 con il suo 4MATIC associa il divertimento alla sicurezza.

Quanto costa?

Ovviamente il fatto di essere una mini supercar non rende molto democratico il suo prezzo di partenza che si aggira sui 44.000 euro. Ma quale altra auto vi offre per quel prezzo una sportività assicurata da 360 cv, uno scatto 0-100 in tempo record, il tutto utilizzabile al quotidiano? Un affare quindi? Non proprio, ma se prendiamo in considerazione il rapporto prezzo/sportività non ce n’è per nessuno.

Pregi: Prestazioni da super sportiva, docile in città, si può guidare anche « da sé » senza aiuti.

Difetti: Finti tubi di scarico e sfoghi d’aria posteriori.

 

Mercedes A 45 AMG

Motore: quattro cilindri 2.0 turbo
Potenza: 360 cv a 6.000 giri
Coppia: 450 Nm da 2.250 a 5.000 giri
Cambio: AMG Speedshift MCT a sette rapporti
Peso: 1.445 kg
0-100 km/h: 4.6 secondi
Velocità massima: 250 km/h (limitata elettronicamente)
Consumi: 10 km/l
Emissioni CO2: 161 g/km
Prezzo: 44.000 euro

Tu as aimé cet article? Tu pourrais aussi aimer…

Ajoute un commentaire